Comment contester un PV sans interpellation ?

Comment contester un PV sans interpellation ?

mai 4, 2021 Droit Uncategorized 0

Une fois que vous avez décidé de vous battre contre une contravention, il est important d’élaborer une stratégie qui ait des chances de gagner. Chaque cas est différent. Ainsi, la stratégie qui vous donnera la meilleure chance de battre votre ticket dépendra du code de la route que vous êtes accusé d’avoir enfreint et des circonstances spécifiques de votre cas.

C’est pour cela qu’avocat-accident-de-la-route.fr vous propose son guide : Comment contester un pv sans interpellation ? Voici quelques informations générales sur ce qui peut fonctionner et ce qui ne fonctionne généralement pas dans les procès au tribunal de la circulation.

Comment travaillent les avocats spécialisés dans les contraventions routières ?

Bien que certains puissent également travailler en tant qu’avocat spécialisé dans les accidents de la route, la plupart des avocats spécialisés dans les PV sans interpellation y consacrent tout leur temps. Comme les affaires ne sont pas aussi complexes que celles du droit pénal, ils traitent rapidement les dossiers qui leur sont confiés. Parfois, ils voient littéralement des centaines de cas par jour. Peut-être vous demandez-vous combien coûte un avocat spécialisé dans les infractions routières ? Cela varie d’un cabinet à l’autre, mais beaucoup d’entre eux offrent une garantie de remboursement s’ils n’obtiennent pas l’annulation de le PV sans interpellation sur votre dossier ou la réduction de l’amende.

Comment les avocats écartent-ils les PV sans interpellation ? Ils connaissent les détails techniques des contraventions. Chaque infraction au code de la route comporte des critères spécifiques qui doivent être respectés. S’il manque quelque chose, le ticket n’est pas valide et il est rejeté. Si le PV sans interpellation a été émis correctement, il y a une chance qu’un avocat compétent puisse obtenir une réduction de l’amende ou éviter les points sur le permis de conduire du client en négociant un plaidoyer.

Ai-je besoin d’un avocat spécialisé dans les infractions routières ?

Que vous cherchiez un avocat spécialisé dans les PV sans interpellation à Paris, Marseille ou Bordeaux, il y en a beaucoup qui peuvent vous aider. Il est toujours préférable d’avoir un avocat compétent et expérimenté à vos côtés que d’aller seul au tribunal de la circulation.

Il n’y a aucune garantie qu’un avocat spécialisé dans les infractions routières soit en mesure de vous obtenir un résultat différent, mais vous avez beaucoup plus de chances que d’aller seul au tribunal. Voici quelques raisons pour lesquelles il est judicieux d’engager un avocat spécialisé dans la circulation routière.

  • Il connaît la loi mieux que vous. La plupart des gens pensent que le code de la route est assez simple, mais ce n’est pas toujours le cas. Les avocats spécialisés dans le droit de la circulation ont une connaissance approfondie de la loi et savent ce qu’il faut rechercher pour s’assurer que les PV sans interpellation ont été délivrées légalement.
  • Si votre contravention n’est pas rejetée, vous pouvez au moins payer une amende moins élevée. C’est la raison principale pour laquelle c’est toujours une bonne idée d’aller au tribunal de la circulation.
  • Si vous avez commis plusieurs infractions, certains PV sans interpellation peuvent coûter très cher et nuire à votre compte bancaire. Un avocat peut contester l’amende ou obtenir le rejet total de la contravention. Vous pouvez avoir besoin de preuves pour le tribunal auxquelles vous n’avez pas accès.
  • Si vous êtes accusé d’avoir brûlé un feu rouge ou d’avoir ignoré un panneau stop et que vous êtes catégorique, l’enregistrement d’une caméra de circulation pourrait vous innocenter. Le problème est que vous ne savez peut-être même pas que ces images existent. Un avocat spécialisé dans les affaires de la circulation sait non seulement où sont installées les caméras de surveillance de la circulation, mais il pourra aussi obtenir les images assez facilement. Un avocat spécialisé dans la circulation routière peut négocier une peine différente.
  • Si le tribunal n’est pas disposé à réduire votre amende ou à annuler votre ticket, un avocat peut souvent négocier quelque chose pour vous afin d’obtenir un meilleur accord. L’un des compromis les plus courants consiste à accepter d’aller au tribunal de la circulation pour une amende moins élevée.
Voir aussi :  Le dommage corporel à Lyon : Importance de faire appel à un avocat.

Quelques idées pour faire sauter votre PV sans interpellation :

Pour la plupart des gens qui reçoivent un PV sans interpellation, c’est un peu plus qu’un inconvénient ennuyeux. Ils maudissent leur malchance et paient l’amende avant de reprendre le cours de leur vie. Pourtant, les choses peuvent se compliquer si vous avez déjà beaucoup d’infractions au code de la route ou d’autres délits dans votre dossier. Que faire si vous savez avec certitude que vous n’avez pas fait ce dont on vous accuse ? Pouvez-vous vous battre contre un PV comme vous le feriez pour toute autre accusation ?

Contester la présentation des preuves par l’agent de police

Il existe encore d’autres types de contraventions pour lesquelles le jugement de l’agent de police ne peut être remis en question. Il s’agit généralement de PV sans interpellation qui sont clairs, comme le fait de brûler un panneau d’arrêt ou de faire un demi-tour illégal. Dans ce cas, la contestation d’une contravention consiste à contester le fait que l’agent vous ait vu ou non effectuer l’action sanctionnée par le PV sans interpellation. Les résultats de ces types d’affaires se résument généralement à la personne que le juge croit, et vous, en tant que conducteur, aurez souvent une lourde charge à surmonter. Cependant, il existe certains types d’arguments et de preuves que vous pouvez présenter et qui peuvent vous aider en remettant en question les observations de l’agent.

Voici quelques-uns des meilleurs arguments et preuves à présenter dans une telle situation :

  • Des déclarations de témoins oculaires, passagers, autres conducteurs sur la route ou piétons, qui confirmeront votre histoire.
  • Des diagrammes, des diagrammes, des diagrammes. Plus vous pouvez montrer clairement où se trouvait votre voiture par rapport à celle de l’agent au moment du PV sans interpellation, plus votre argument sera solide. Par exemple, un bon diagramme montrerait que l’agent n’a pas pu vous voir brûler un feu rouge parce qu’il vous suivait de trop loin pour voir si votre voiture se trouvait ou non dans l’intersection au moment où le feu est devenu rouge.
  • Des photographies de la scène de la prétendue infraction au code de la route. Les photographies peuvent vous aider si, par exemple, elles démontrent votre affirmation selon laquelle un panneau d’arrêt était masqué par une branche en surplomb, ou si elles montrent qu’un feu de circulation était en panne à un certain moment de la journée.
Voir aussi :  Vetipol : Paul Boyé Technologies met la sécurité et le confort au service des policiers

Présentez des preuves que l’infraction au code de la route était une « erreur de fait ».

Dans la plupart des juridictions, le juge qui entend votre affaire sera autorisé à prendre sa propre décision concernant le ticket de circulation s’il dispose des bonnes preuves. Pour certains types de contraventions, comme le franchissement d’un panneau stop, vous pouvez être autorisé à présenter des preuves que vous ne devriez pas être obligé de payer le PV sans interpellation parce que vous avez fait une « erreur de fait ».

Les erreurs de fait sont des erreurs commises par les conducteurs sur la situation. Pour clarifier, il est utile de prendre quelques exemples. Premièrement, il s’agirait d’une erreur de fait si vous conduisiez sur deux voies parce que les marqueurs de voie étaient tellement usés par l’usage que vous ne pouviez pas les voir. Deuxièmement, ce serait une erreur de fait de faire un virage à droite illégal parce que le vent a récemment fait tomber le panneau d’interdiction de tourner à droite.

Souvent, un juge annulera un PV sans interpellation émis contre vous si vous pouvez démontrer que vous n’avez pas été averti de manière adéquate. Par exemple, si vous conduisez régulièrement un tronçon de route tous les jours et qu’un jour vous recevez une contravention pour avoir franchi un panneau d’arrêt installé la veille, vous pouvez faire valoir que vous n’étiez pas suffisamment informé de la présence du nouveau panneau et que vous avez commis une erreur de fait. Cependant, si le panneau d’arrêt était installé depuis assez longtemps pour que vous en soyez conscient, ou si vous n’avez jamais conduit sur ce tronçon de route auparavant, ou encore si vous conduisiez de manière imprudente et n’avez pas vu le panneau, vous ne pourrez probablement pas gagner cet argument.

Voir aussi :  Devenir aveugle ou malvoyant(e) à la suite d'un accident de la route : quels sont vos droits ?

Argumentez que votre conduite était justifiée

Une autre façon de lutter contre les PV sans interpellation n’est pas de nier ou de signaler des erreurs dans le processus d’émission des contraventions, mais plutôt d’admettre la conduite illégale mais de présenter un autre fait qui rend la conduite illégale justifiée et acceptable. C’est une excellente façon de lutter contre une contravention, car vous n’avez pas à contester la déclaration de l’agent ou l’accusation contenue dans la contravention, mais plutôt à montrer les circonstances qui ont nécessité votre conduite.

Par exemple, si vous avez reçu un PV sans interpellation pour avoir conduit trop vite sur l’autoroute, vous pouvez présenter des preuves que vous dépassiez une voiture dont vous pensiez que le conducteur était ivre. Dans cette situation, votre excès de vitesse peut être justifié car vous essayiez d’éviter un accident qui aurait pu provoquer un carambolage entre plusieurs voitures. Toutefois, cette défense serait annulée si l’agent pouvait prouver que vous avez maintenu votre vitesse élevée même après avoir dépassé l’autre véhicule sur la route.

Autre exemple : si vous recevez une contravention pour avoir changé de voie de manière imprudente et vous être arrêté sur une autoroute, vous pourrez peut-être vous défendre en montrant que vous avez ressenti des étourdissements et que vous avez eu l’impression de vous évanouir en conduisant. Vous avez garé votre voiture et vous vous êtes arrêté dès que possible afin d’éviter de vous évanouir au volant. Un juge pourrait très bien reconnaître que votre conduite était légalement justifiée et annuler le PV sans interpellation.

Argument selon lequel votre conduite sanctionnée par un PV sans interpellation était nécessaire pour éviter tout préjudice

Cette défense ressemble beaucoup à la précédente en ce sens que vous essayez de démontrer que votre conduite sous PV sans interpellation était nécessaire pour éviter un préjudice immédiat pour vous ou d’autres personnes. L’excès de vitesse sur l’autoroute afin d’éviter un accident en est un bon exemple. Un autre exemple est de faire une embardée dangereuse pour éviter de heurter un piéton qui est tombé du trottoir et qui se trouve dans la voie où vous conduisez. La clé de cet argument est de montrer au juge que, si vous n’aviez pas fait ce que vous avez fait, quelqu’un aurait été gravement blessé.

Toute l’équipe d’avocat-accident-de-la-route.fr reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *