Que faire après une licence en droit ?

Que faire après une licence en droit ?

mai 21, 2021 Droit Uncategorized 0

Que faire après une licence en droit ? Quel est votre projet professionnel après une licence en droit 

Lorsqu’un étudiant entame un cursus de droit, il établit dès le début, les diplômes qu’il souhaite obtenir. Dans le projet d’exercer un métier dans le domaine juridique, juste après ses études. Les diplômes sont bien évidemment le master (BAC +5) ou le doctorat (BAC +7).

L’objectif des études de droit consiste à viser un milieu quelque peu austère. En effet, ces études sont en vue de devenir avocat, magistrat, huissier de justice ou encore juriste. 

Bien que certains étudiants décident de commencer à travailler après l’obtention de leur licence en droit, la majorité prévoit en revanche de poursuivre leurs études jusqu’au master ou au doctorat. 

Être titulaire d’une licence en droit vous donne la possibilité de vous réorienter vers d’autres filières, notamment pour gagner en compétences et se diriger vers un métier qui convient mieux (par exemple). 

Enfin, il est important de considérer les aspirations professionnelles de l’étudiant dans le choix de son cursus. Le projet professionnel doit être évalué ou réévalué en amont de la poursuite des études après la licence. Il convient de se réorienter en fonction de ses choix et de ses volontés. 

Du coup, voici notre article sur les pistes à développer pour savoir que faire après une licence de droit.

Que faire après une licence en droit ? Voici les conseils de Revacours

Avant de savoir quoi faire après une licence de droit, il est toujours important de se poser la question de savoir « pourquoi », j’ai entamé une licence auparavant. Quel était l’objectif visé pour lequel je me suis battu pour avoir mon diplôme de bac + 3 à l’université de droit.

En quoi peut-on définir un projet professionnel ? 

À la fin des études et de la validation des stages, l’étudiant doit se concentrer pour trouver son premier emploi. Cet emploi doit correspondre à ses attentes et à ses compétences. Afin de pouvoir réaliser cette démarche dans les meilleures conditions, il est important de bien le préparer, et ce, bien avant l’université. 

Cependant, il peut arriver que certains étudiants arrivés en fin de licence de droit et ayant validé leur diplôme, décident de changer de voie et de remettre en question leur projet. Soit parce que l’enseignement qu’ils ont reçu ne correspondait pas à leurs attentes, soit parce qu’ils ont simplement décidé de se réorienter vers une autre profession qui leur semble plus appropriée. (en droit ou non)

Voir aussi :  Comment s'adresser à un avocat avec les bonnes formules de politesse ?

Les différents métiers pouvant être exercés après l’obtention du diplôme sont nombreux et nécessitent de faire des stages. Ceci est sans aucune obligation, mais fortement conseillée. 

Après avoir réalisé le premier stage, l’étudiant en droit est tout à fait capable de pouvoir déterminer son orientation professionnelle avec sérénité. Le projet professionnel peut très bien être défini en fonction du projet personnel. 

Le lieu d’exercice peut par exemple être défini en fonction de la proximité avec la famille afin de garder ses repères. Même si, en réalité, la plupart des étudiants préfèrent partir étudier dans une autre région. 

Pour trouver le métier de ses rêves, il est nécessaire de bien connaître ses besoins et ses envies. L’élaboration d’un projet professionnel repose sur l’idée d’une orientation fidèle à la personnalité de l’étudiant. 

Si le projet ne correspond en rien à votre caractère et à vos objectifs personnels, il est peut être important de bien réfléchir avant de prendre sa décision. À défaut, vous risquez de perdre votre temps et votre énergie dans quelque chose qui ne vous correspond pas et pire, vous devrez tout recommencer à zéro. 

QUELLE ORIENTATION POSSIBLE APRÈS UNE LICENCE EN DROIT ?

Obtenir une licence en droit ouvre la voie sur quelques possibilités : 

– Poursuivre son cursus universitaire en droit : spécialisation en droit 

– Poursuivre dans une autre filière : en école de commerce par exemple

– Intégrer le milieu professionnel : les domaines d’activités liés aux droits sont nombreux.

Il est également possible de participer à des concours en fonction de son niveau d’étude. 

– Alterner entre les deux : permet d’acquérir une expérience professionnelle tout en enrichissant ses connaissances en milieu juridique. Cette option augmente les possibilités de carrière, car elle englobe un champ de compétence et de bagage très large. 

En revanche, la réorientation peut parfois se révéler nécessaire pour accéder à certains postes comme Chef de service au sein d’une entreprise privée. Pour la bonne raison que ces professionnels sont très souvent conduits à représenter une certaine image de la société auprès de partenaires ou en interne.

Les doubles cursus sont notamment très appréciés surtout sur les postes d’avocats d’affaires. Car le fait de connaître le secteur des entreprises que vous serez amené à défendre peut sans aucun doute représenter un avantage non-négligeable. 

Orientation après une licence de droit : obtenir un master ou un doctorat

De nombreux débouchés sont disponibles après une licence en droit, cependant un master offre beaucoup plus de possibilités pour entamer une belle carrière dans le domaine juridique.

Un diplôme de master (bac + 5), vous offre le potentiel de devenir un juriste complet avec une multitude de connaissances. C’est pour cette raison que la poursuite des études est fortement recommandée. 

Dès la première année, l’étudiant doit au minimum prévoir la fin de sa première année en master en droit. Les postes importants dans le domaine juridique requièrent au minimum ce diplôme. C’est le cas des cabinets de notaires, de l’administration publique, des avocats et des fonctions judiciaires. 

Voir aussi :  Comment un avocat peut vous aider après un accident de voiture ?

La spécialisation en licence de droit

En revanche, les nouveaux diplômés de la licence peuvent choisir leur spécialisation. Il est possible de choisir entre 3 domaines, en fonction de son projet professionnel :

  • Le droit public : les spécialisations sont variées, le droit de l’environnement, le droit administratif, douanier, les marchés publics, etc.
  • Le droit privé : possibilité de poursuivre d’études jusqu’au stade de master 2 en droit social, droit des affaires, droit foncier, fiscal, immobilier, santé et procédures judiciaires. Cette spécialisation dure 2 ans. Il existe aussi d’autres spécialités moins courantes. 
  • Le droit international : adapté pour travailler dans des multinationales ou pour œuvrer dans le commerce international. 
Un master

Être titulaire d’un master 1 ou 2 en droit vous ouvrira les portes auprès des recruteurs et jurys. En effet, les étudiants d’une maîtrise en droit seront favorisés sur certains postes de la fonction publique ne demandant qu’une licence. C’est également pour cette raison que la poursuite des études en master est conseillée. 

Le doctorat

Après un master, il est évidemment possible de poursuivre ses études jusqu’au doctorat.

En revanche, pour y parvenir, il est nécessaire d’avoir une grande motivation. En effet, après les cinq années effectuées, les étudiants ressentent souvent l’envie d’intégrer le milieu professionnel.

La plupart abandonnent le doctorat puisque ce cursus requiert tout de même 6 années supplémentaires. 

Si vous faites partie des plus motivés et que vous envisagiez le doctorat, il vous faut en faire la demande auprès des 270 écoles dédiées, réparties dans toute la France. Après validation de votre candidature, les futurs doctorants sont très bien encadrés pour leurs recherches et la réalisation de leur thèse. 

Contrairement aux idées reçues, le doctorat peut être associé à un travail comme chargé de TD par exemple ou vous permettre de réaliser un stage au sein d’un cabinet d’avocats. Les recherches peuvent en effet prendre du temps, mais lier les deux activités est tout à fait possible.  

Que faire après une licence en droit ? Rechercher un emploi 

Il est possible, après une licence en droit de trouver un poste à la hauteur de ses connaissances et expertises professionnelles. 

Dans le domaine judiciaire, les postes de lieutenants de police, de collaborateurs de notaire, ou de clerc d’huissier sont totalement accessibles après une licence en droit.

La fonction publique organise divers concours permettant d’accéder au poste d’administrateur public, inspecteur du travail, contrôleur des finances publiques, ou chargé des affaires étrangères. 

Si vous réussissez le concours, il est nécessaire de réaliser une formation agrée dans une école spécialisée durant un ou deux ans consécutifs avant de pouvoir occuper le poste. 

Sinon, il est possible de postuler au sein des entreprises sur un poste correspondant à votre niveau de compétences. Les chances sont, en effet, moindres mais, il faut savoir que certaines entreprises se veulent moins exigeantes sur les diplômes. À vous de bien consulter la fiche de poste pour voir si vos compétences peuvent correspondre avec votre profil. 

Voir aussi :  Comment réclamer une indemnisation après un accident de la route ?

Sinon, vous pourrez aussi vous lancer en freelance et vendre vos services en ligne.  

Alternance entre les études et le travail après une licence en droit

Dans cette situation, il est important de bien s’organiser entre les études et le travail. Les étudiants consacrent en général la moitié de leur journée pour l’un (les études) et l’autre moitié pour l’autre (le travail). 

Il est évident que le temps que vous aurez pour vous sera très mince. Ce schéma demande en effet, beaucoup d’investissement et d’efforts personnels. 

L’accumulation des deux activités peut effectivement vous surmener, à vous de prendre votre rythme dès le début. Une fois votre routine installée, il est totalement possible de concilier les deux et de poursuivre ses études comme il se doit. 

Le fait de poursuivre et de réussir à concilier les deux peut représenter un réel avantage, car en plus d’enrichir votre expérience personnelle, l’étudiant se donne les chances d’accéder à un diplôme de niveau supérieur pouvant lui ouvrir plusieurs portes vers des postes plus importants.

Il est possible également d’évoluer au sein même d’une entreprise dès la première échelle, les recruteurs savent remarquer les meilleurs candidats pour les postes recherchés. 

Le double cursus après une licence en droit 

Il est possible que vous vous demandiez quelles études faire après une licence en droit ? Ou encore quel cursus choisir pour venir compléter votre formation ? Peut-on cumuler deux cursus ? Oui, il est possible de cumuler deux cursus dans certaines universités, et ce, même depuis le niveau bac. Le droit peut très bien être associé à une filière comme l’économie, le commerce, la gestion ou encore l’histoire. 

Très souvent, les étudiants en droit complètent aussi leur compétence en étudiant une langue étrangère. En effet, les juristes bilingues sont particulièrement recherchés et plus précisément dans les entreprises travaillant à l’international ou avec un pays étranger spécifique. Notamment, si vous vous orientez vers les métiers de futurs ambassadeurs ou diplomates, cette formation est plus que nécessaire. 

Les formations en langues étrangères sont généralement sanctionnées et reconnues par l’état. Il est important de choisir la bonne langue dès le début, encore une fois, pour éviter de perdre du temps et devoir perdre une année ou plusieurs. Bien que parler plusieurs langues soit en réalité toujours un plus.  

La réorientation après une licence de droit 

Il est probable qu’à la fin de la licence en droit, l’étudiant se pose des questions sur son orientation professionnelle. Certains décident de complètement se réorienter tout en reconsidérant leur projet professionnel.

Les écoles de commerce sont actuellement très convoitées par les étudiants. Pour la simple raison que les profils commerciaux sont, en effet, très recherchés dans le monde du travail. 

Afin de ne perdre aucune connaissance acquise lors de votre cursus de droit, il est judicieux d’opter pour une filière quelque peu similaire telle que la communication, le marketing, ou l’ingénierie. Les écoles de commerce actuelles proposent différentes formations et stages et dans des domaines variés. Elles sont parfois même en association avec des entreprises afin d’assurer l’intégration des meilleurs profils retenus pendant la formation. 

Enfin, incontestablement, l’intégration de deux filières dans son cursus d’apprentissage peut vraiment être un réel atout. 

Que faire après une licence de droit ? Selon Revacours

Comme nous venons de le voir ensemble, il existe une multitude solutions possibles après une licence de droit.

Le plus important est que vous choisissiez une orientation où vous puissiez vous épanouir ! Et même si vous vous trompez ne vous inquiétez pas, il est possible de se réorienter.

Qu’avez-vous pensé de notre article sur : que faire après une licence de droit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *