Comment demandez la réparation d’un préjudice corporel ?

Comment demandez la réparation d’un préjudice corporel ?

janvier 20, 2022 Droit Uncategorized 0

Si vous avez été blessé à la suite de la négligence ou de l’imprudence d’une autre personne, vous avez le droit d’être indemnisé pour vos pertes. Vous voudrez éventuellement envisager de régler votre affaire avant d’aller au procès (ou dans certains cas, avant même d’intenter une action en justice).

Le règlement de votre demande par le biais d’un accord de règlement volontaire peut être avantageux pour vous, car il vous évite de perdre du temps et d’engager un procès. Mais il peut être difficile de déterminer une valeur équitable pour le règlement de votre demande d’indemnisation, car cela dépend d’une variété de facteurs. Aujourd’hui, avocat-accident-de-la-route.fr vous propose son guide : Comment demandez la réparation d’un préjudice corporel ?

Avant d’entamer une procédure

Avant d’entamer le processus de règlement d’une demande d’indemnisation pour dommages corporels, vous devez d’abord consulter un médecin. Votre médecin sera en mesure de déterminer le type et l’étendue de la blessure et de commencer le traitement approprié. Sans cette information essentielle, il n’y a aucun moyen de déterminer le montant que vous devriez demander pour régler votre cas.

Après que votre médecin a déterminé la nature, la gravité et la durée de vos blessures, vous et votre avocat (si vous en avez un) pouvez entamer le processus de règlement. Voici les étapes de base que vous devrez suivre. Demandez la réparation d’un préjudice corporel à Marseille grâce à l’avocat Maître BINON !

Première étape : calculer les dommages-intérêts spéciaux

Tout d’abord, vous devez calculer les dommages-intérêts spéciaux. Les dommages spéciaux (également connus sous le nom de pertes économiques) sont des dommages pour lesquels l’argent n’est qu’un substitut comparable de ce qui a été perdu. C’est ce que l’on appelle aussi la règle de la « perte directe ». Les dommages-intérêts spéciaux peuvent comprendre

  • la perte de salaire
  • la perte de capacité de gain
  • les frais médicaux
  • les frais de funérailles et d’enterrement, et les dommages matériels.
Voir aussi :  Maud Bregeon, porte-parole de LREM et actrice majeure de la scène politique

Pertes économiques passées. Il peut être facile de calculer les dommages-intérêts spéciaux pour les frais médicaux passés et les salaires perdus, pour autant que vous conserviez des dossiers complets et détaillés de tous les médecins ou kinésithérapeutes que vous consultez, ainsi que de tous les médicaments que vous prenez à la suite de la blessure.

Pertes économiques futures. Il peut être plus difficile de calculer les dommages-intérêts spéciaux pour les frais médicaux futurs et la perte de capacité de gain. Le calcul des dommages et intérêts dépend fortement des faits propres à votre cas. Habituellement, vous ou votre avocat engagerez un expert en traitement médical pour témoigner de vos futurs frais médicaux, ainsi qu’un expert en économie pour effectuer une analyse des dommages économiques en ce qui concerne l’impact de vos blessures sur vos revenus et votre capacité de gain.

En ce qui concerne la perte de votre capacité de gain, les dommages subis sont généralement mesurés par la différence entre vos gains réels et vos gains projetés, n’eût été les actions du défendeur. Ainsi, la première étape du calcul des dommages consiste à projeter vos revenus en fonction de votre espérance de vie et de votre âge de retraite. L’expert se basera sur une multitude de facteurs, notamment vos déclarations de revenus et vos W-2, l’état de l’économie et l’état de l’industrie dans laquelle vous êtes engagé, ainsi que le salaire d’autres personnes engagées dans la même industrie que vous avec une éducation et une formation similaires.

Deuxième étape : calculer les dommages-intérêts généraux

Ensuite, calculez les dommages-intérêts généraux. Les dommages généraux (ou pertes non économiques) sont des pertes pour lesquelles l’argent n’est qu’un substitut approximatif. Les dommages-intérêts généraux comprennent

  • la douleur et la souffrance physiques
  • l’humiliation et la gêne
  • le choc et l’angoisse mentale
  • la perte de réputation
  • la perte du consortium
  • perte de société et de compagnie, et détresse émotionnelle.
Voir aussi :  Comment s'adresser à un avocat avec les bonnes formules de politesse ?

Les dommages-intérêts généraux correspondent généralement à 1,5 à 5 fois les dommages-intérêts spéciaux, en fonction de la gravité du préjudice.

Troisième étape : Ajustez la valeur de votre demande

Ensuite, vous devez ajuster le montant que vous avez calculé ci-dessus pour tenir compte des facteurs suivants :

  • La responsabilité. Les cas où la responsabilité est clairement établie entraîneront une valeur de règlement plus élevée que les cas où la responsabilité est contestée. Si vous êtes en partie responsable de l’accident, votre règlement sera diminué d’un certain montant en fonction de votre « contribution » à la faute.
  • Défendeurs multiples. Lorsqu’il y a plusieurs défendeurs, il peut y avoir un problème quant au montant que chacun doit payer.
  • Caractéristiques du plaignant. Vos propres caractéristiques peuvent influencer la valeur du règlement. Par exemple, votre âge, votre profession, votre sympathie et vos antécédents médicaux auront probablement une incidence sur la valeur du règlement.
  • L’endroit où l’affaire sera jugée. Certains lieux sont plus conservateurs que d’autres et ont tendance à accorder des dommages-intérêts pour préjudice corporel moins élevés que les jurys des communautés urbaines plus peuplées. L’expert en assurance tiendra compte de ce facteur lors de la négociation d’un règlement.
  • Atténuation des dommages. Les dommages doivent être atténués, ou réduits, par la partie lésée si cela est raisonnablement possible. Par exemple, si vous avez décidé de ne pas chercher à vous faire soigner après votre accident et que, par conséquent, vos frais médicaux sont maintenant plus élevés parce que vos blessures sont plus difficiles à traiter, la valeur de votre demande peut être réduite pour tenir compte de ce défaut d’atténuation.
Voir aussi :  Vetipol : Paul Boyé Technologies met la sécurité et le confort au service des policiers

Quatrième étape : Faites votre offre de règlement

Enfin, vous êtes prêt à soumettre votre lettre de demande de règlement au défendeur ou à sa compagnie d’assurance. Souvent, il y aura beaucoup de négociations entre vous et la compagnie d’assurance concernant la valeur de la demande, jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé.

Toutefois, si vous et la compagnie d’assurance ne parvenez pas à un accord de règlement volontaire, vous devrez aller au procès où un juge ou un jury déterminera le montant des dommages et intérêts auxquels vous avez droit, le cas échéant.

Toute l’équipe d’avocat-accident-de-la-route.fr reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *